Eurofiber optimise les services Internet avec le « Direct Internet Peering »

Voordelen van de cloud

La crise du coronavirus met en évidence la forte dépendance à l’accès à Internet

En raison de la crise du coronavirus, une grande partie de la population active est contrainte de travailler à domicile. Sans connexions Internet fiables et rapides, cela serait pratiquement impossible. Pour continuer de garantir cela, Eurofiber optimise ses services Internet existants avec le « Direct Internet Peering ». Le trafic de données est ainsi dirigé vers les principales plateformes de cloud public, ce qui réduit encore les délais pour les clients Internet existants et nouveaux.

Crise du coronavirus : pic du trafic Internet vers le Cloud

L’épidémie de coronavirus a forcé une grande partie de la population active à rester chez elle pour travailler depuis son bureau ou sa table de cuisine. « Depuis le début de la crise du coronavirus, début mars 2020, nous avons assisté à un changement majeur dans le trafic Internet. L’une des raisons en est le travail à domicile obligatoire et le passage à la vidéoconférence au lieu de l’interaction physique », explique Casper Gondelach, Product Manager Technique chez Eurofiber. « Nous examinons en permanence où va le trafic Internet sur notre réseau national de fibre optique. Ainsi, nous pouvons voir si l’efficacité peut être améliorée et où les points problématiques risquent de survenir », explique M. Gondelach. Nous avons constaté en mars que le pic du trafic de données était principalement observé au niveau de quelques nœuds de réseau spécifiques et des plateformes Cloud publiques de grands fournisseurs tels qu’Amazon, Google et Microsoft.

Connexion Internet directe aux plateformes Cloud

La forte augmentation du trafic de données vers les plateformes Cloud a incité Eurofiber à optimiser davantage ses services Internet, notamment le Direct Internet Peering. Pierre Maron, product manager services Internet : « Dans ce cadre, nous avons supprimé toutes les stations intermédiaires en établissant des connexions directes par fibre optique avec les réseaux des fournisseurs des grandes plateformes Cloud publiques. Cette connexion s’effectue suivant le principe du « private peering » : nous connectons physiquement notre fibre optique à un port des fournisseurs de services Cloud. Nous pouvons de ce fait offrir des performances encore meilleures et garantir une latence minimale, autrement dit un temps de réponse optimal des applications Cloud.

Étant donné que le trafic de données vers le Cloud n’effectue pas de détour sur Internet, les risques de cybermenaces, telles que les attaques DDoS, sont également plus limités. Nous disposons déjà de cette connexion directe avec les services Cloud de Microsoft, notamment Azure et Office 365. Les autres grands acteurs Cloud, comme Amazon, suivront. »

Secure Cloud Connect

Pour les organisations qui souhaitent une sécurité des données ou une garantie de bande passante encore plus élevée, Eurofiber propose un service alternatif : Secure Cloud Connect. M. Maron : « Comme le nom l’indique, nous assurons ensuite une connexion sécurisée entre les sites des clients et les plateformes Cloud. Cette connexion est complètement séparée de l’Internet public. Il s’agit d’une solution idéale pour les organisations qui, par exemple, travaillent avec des informations sensibles relatives à la vie privée. En tant qu’entreprise, vous n’aviez auparavant accès qu’à un grand réseau, l’Internet public, par lequel tout passait. Aujourd’hui, vous pouvez faire un choix conscient : « simplement » via Internet vers le Cloud ou complètement séparé d’Internet vers les plateformes Cloud. »

 

eBook: The cloud as integrated part of your ICT infrastructure